Par delà les ténèbres

Nacchdem, une ville envahie par les loups-garous, les banshees, les kitsunes et les vampires. Quel camp prendrez-vous? (Forum 18+, peut contenir des scènes de violence et tout autres caractères pouvant ne pas convenir aux mineurs!)
 

Partagez | 
 

 Edel, pas Edelweiss, merci.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edel Delitzsch

With a delicious black tea, I'm in a place where I belong
avatar


♦ Aventures : : 19
♦ Date d'arrivée : : 21/07/2016

MessageSujet: Edel, pas Edelweiss, merci.   Jeu 21 Juil - 11:00


DELITZSCH Edelweiss

Pourquoi Edelweiss et pourquoi pas Edelschwarz ?
IdentificationL'identité, auprès de la loi.

Nom Delitzsch
Prénom Edelweiss
Surnom Edel, appelez-moi Edel, ça suffit
Âge 26 ans, autant réel qu'apparent
Sexe Homme, bien entendu
Orientation Je n'aime que les autres vampires [officiellement]
Ambivalence Dominant [officiellement - préfère être dominé]
Race Vampire
Pouvoir Hahaha ! Si seulement...
Rang demandé With a delicious black tea, I'm in a place where I belong
Groupe ♦ Renégat
Origine ♦ Suisse, il parait
Métier ♦ Chef cuisinier ! Je cuisine très bien le loup !
Avatar utilisé Asselin BB II (The idolm@ster sideM)

Physique
L'apparence et son importance.

AH ! Vous voulez en savoir plus sur mon noble physique ! Vous êtes intrigué par mes beaux cheveux noirs aux ondulations parfaites ? Ou bien part ce que cache mon cache-œil ? Ou encore par ces bandages à mes bras et à mon cou ? Ne vous inquiétez pas. Quand j’en aurais terminé avec vous, vous saurez tout, absolument tout sur moi… ♥

Commençons peut-être par le général, et quoi de plus général que la taille et le poids ? Je fais un mètre septante-quatre pour soixante-six kilos, grand et mince, bel homme en gros. Avec ma peau claire et mes cheveux noirs, ondulés, se posant presque sur mes épaules, je fais tourner les têtes !

Mais ce qui intrigue le plus souvent, c’est ce patch, sur mon œil gauche. Qu’est-ce donc ? Une blessure de guère ? Une maladie ? Un œil manquant ? Mon œil est toujours présent, merci. Cependant, si mon œil droit est devenu rouge lorsque je suis devenu un vampire, mon œil gauche, quant à lui, s’est décoloré, passant du marron au jaune et devenant inexplicablement plus sensible à la lumière, ce qui m’oblige à généralement le garder cacher. Ce mystère, cette particularité, n’est-ce pas aussi ce qui fait mon charme ?

Secondement ! Ce qui intrigue sont également mes bandages, au cou et aux bras. Mais que cachent-ils donc !? D’horribles cicatrices dues à un accident ? À une tentative de suicide ? Peut-être avez vous raison pour l’un, peut-être avez vous raison pour l’autre. Ou peut-être aucun des deux. J’ai sur la nuque une cicatrice, une scarification en forme de croix stylisée qui aurait pu être jolie si elle n’avait pas mal cicatrisé et ne saignait pas encore de temps en temps. Mes bras, eux, sont marqués par des cicatrices plus traditionnelles, rectilignes. Les origines de l’une comme des deux autres me sont inconnues. Pour autant que je me souvienne, elles ont toujours été là.

Ce ne sont cependant pas les seules cicatrices qui marquent mon corps. Une hideuse cicatrice circulaire se trouve sur mon pied droit, au-dessus et en dessous, comme si quelque chose l’avait traversé. De même, à l’intérieur de ma cuisse gauche, une vieille cicatrice diagonale s’est étirée avec le temps. Enfin, quelques autres, semblables à des traces de coup de couteau constellent mon dos et mon torse. Celles-ci, je ne les cache pas par des bandages puisqu’elles sont déjà cachées par mes vêtements. Néanmoins, si je cache les autres, c’est parce que je ne veux pas qu’on s’apitoie sur un sort dont je ne connais rien.

Vestimentairement parlant, j’ai une forte préférence pour les vêtements longs, foncés, noirs, gris et rouges, même s’il m’arrive de m’autoriser quelques petites extravagances, de temps à autres. Mes tenues sont parfois agrémentées d’une ou deux bagues et piercings aux oreilles. Rien de bien particulier, on pourrait dire que je me fonds dans la foule. Ou pas.
Psychologique
Chaque personne est différente.

Si vous voulez tout savoir de moi, vous souhaitez aussi savoir ce qu’il y a dans ma tête et dans mon cœur, non ?

Mon cœur, je ne le donne qu’aux êtres de mon espèces. Les vampires sont la race dominante, la race des gagnants, celle à qui revient la Terre de droit. Pas que je connaisse particulièrement les autres races. Je sais juste qu’elles sont inférieures et ça me suffit.

Je reste toujours sur mes premières impressions. On peut me dire borné, mais au contraire, j’estime, je sais, même, que mes premières impressions reflètent toujours la réalité. Je perce toujours à jour mes interlocuteurs même quand ils jouent le rôle qu’ils se sont donnés à la perfection. Je suis doué. Très doué.

Narcissique ? Peut-être un peu. Après tout, à quoi bon vivre si on ne s’apprécie pas tel qu’on est ? Mais plus que de m’apprécier, les autres m’apprécient aussi. Ils sont juste trop impressionnés par le charisme que je dégage pour rester à mes côtés, préférant côtoyer des personnes de leur envergure. Je ne peux pas leur en vouloir. Qui ne serait pas impressionné par ma présence ?

C’est bien pour ça qu’à mon travail je reste seul en cuisine. Et cela ne me déplait pas plus que ça. Au moins, je suis libre de cuisiner comme le cœur m’en dit et d’expérimenter de nouvelles recettes à mon bon vouloir. J’aime la cuisine, c’est indéniable. J’en ai fait mon métier, même si parfois je préférerais ne pas avoir de patron qui me donne des ordres.

Et qui m’appelle par mon prénom. Je n’aime pas mon prénom. Je ne suis pas une petite fleur des montagnes. J’insiste pour qu’on m’appelle toujours « Edel ». Et pas autrement. Ça fait plus noble, moins blanc.

Car blanc, je ne le suis pas vraiment. Je ne recule devant rien pour arriver à mes fins, même à trahir ceux qui ont pu m'être cher. Ah, mais vous, je ne vous trahirais jamais. ♥

Histoire
Ton passé fait de toi ce que tu es aujourd'hui.

Enfin, mon histoire devrait vous révéler tout ce que je suis, tout ce que j’étais, et le lien entre les deux.

Quand je suis né, où je suis né, je ne m’en souviens pas. Mon plus vieux souvenir remonte à mon enfance, à lorsque j’ai attaqué une jeune fille qui me ressemblait étrangement dans le but de m’abreuver de son sang.

Revenons un peu avant ça. Ce ne sont pas des souvenirs de première main, mais plutôt ce que l’on m’a raconté. Ma sœur et moi – en tout cas une fille qui me ressemblait tellement qu’elle devait être ma sœur – avons été trouvé dans une montagne en Suisse par un dénommé Franz Delitzsch. Il faisait froid mais nous étions habillées de guenilles légères tâchées de sang, de mon sang, et de saleté. J’étais dans un état pitoyable, blessé et saignant de partout, inconscient. Ma sœur était en meilleur état mais elle semblait avoir l’esprit ailleurs, comme si elle avait été choquée si profondément que son esprit s’était dissocier de la réalité.

Nous avons été recueillis, nos plaies pansées. Mais mon état se trouvait entre la vie et la mort. Franz n’avait pas eu d’autre choix pour me sauver la vie que de me transformer en vampire. Le temps de mon sevrage, je fus enfermé dans une petite pièce obscure. La fillette avait reçu pour ordre de ne surtout pas m’approcher. Cependant, elle ne tint pas compte de cet ordre et un jour vint me rendre visite dans ma cellule. Cette visite lui fut fatale et marqua ma mémoire comme étant mon plus vieux souvenir tandis que je la vidais de son sang sans vraiment m’en rendre compte.

Mon sevrage se termina très peu de temps après cet épisode. Je retrouvais mes esprits et mes blessures si profondes et impressionnantes cicatrisèrent grâce à mes nouvelles propriétés de vampires. Mais mal et laissèrent des marques, des cicatrices. On enterra ma sœur présumée pas loin de là où vivait Franz.

Franz vivait dans la montagne, à une heure de marche du village le plus proche. Il s’était lui-même volontairement éloigné des humains pour ne pas être tenté par leur sang, comme il l’avait été lorsqu’il est devenu un vampire. Parce que, me dit-il, lui non plus n’était pas un vampire de naissance. On l’avait transformé. Et il m’avait transformé à mon tour.

Cette condition de vampire fut le point de départ de mon identité. La demoiselle qui avait été trouvée avec moi avait été muette jusqu’à sa mort, ne permettant pas à Franz de découvrir notre identité, si nous étions vraiment frère et sœur, nos noms, d’où nous venions… La seule chose, c’est que nous parlions allemand, car je le comprenais.

Je fus baptisé Edelweiss. Comme la petite fleur de montagne. Déjà à l’époque ça me faisait grimacer. Mais comme Franz raccourcissait en « Edel », je ne m’opposais pas à ce nom. Comme je n’avais nulle part où aller, je grandis avec lui, dans sa petite maison de montagne.

La vie n’était pas bien passionnante. Néanmoins j’appris ce que les enfants devaient apprendre. Lire, écrire, compter, calculer. Franz m’apprit aussi des langues. Le français et l’anglais. Avec lui, je faisais diverses tâches ménagères, aussi bien la lessive que le ménage en passant par la cuisine.

D’ailleurs, la cuisine me fascinait déjà enfant. Pouvoir rendre des ingrédients si bruts et pas forcément bons totalement mangeable combiné à d’autres ingrédients, en s’y prenant correctement. C’était de la magie à mes yeux. Mon seul véritable plaisir dans cette vie, c’était de tester diverses recettes, d’inventer des mélanges qui ne donnaient généralement rien de bon. Mais j’aimais ça.

Franz m’en apprit également sur les autres races. Humains, loups-garou, banshees, kitsunes… Mais aussi sur ma race, sur celle des vampires, sur notre histoire. Franz en parlait comme si nous, vampires, étions supérieurs à toutes les autres races. C’est ce qu’il pensait, d’ailleurs, il me le dit sans détour. Et c’est pour ça qu’il s’était isolé des autres, pour préparer un plan quant à la montée au pouvoir des vampires et leur domination sur les autres races.

Je trouvais ça stupide. Pas la supériorité des vampires sur les autres, non, ça j’y adhérait totalement, mais sa façon de procéder. Comment, en restant seul dans son coin, pouvait-il seulement espérer monter une rébellion contre le Conseil ? C’était impensable.

Grandissant, je fini par me trouver à l’étroit dans cette petite maison. Je rêvais de pouvoir arpenter le monde où je serais accueilli comme un prince par les autres. Mais de la condition d’un prince, j’en étais loin. Je vivais plutôt comme un clochard. Franz, lui, je m’en rendais compte finalement, était un fou. Il ressassait toujours les mêmes choses, espérait régner sur le monde, soumettre les autres races, les autres vampires, et surtout, il voyait en moi un allié, un moyen de parvenir à ses fins.

Je n’avais pas l’intention d’être l’allié d’un fou. Plutôt, je préférais aller chercher la compagnie des miens, chercher d’autres vampires souhaitant la suprématie de la race. Alors je quittais Franz, je quittais la Suisse. Franz m’avait parlé de cet endroit, Nacchdem, où cohabite des gens de toute race. Je me suis dit que là-bas, je trouverais peut-être une place et même des compagnons.

M’y rendre n’était pas facile. Je n’avais pas d’argent, pas de papiers et pas la moindre idée d’où se trouvait cet endroit. Ce dernier point se régla facilement, les pas les deux premiers. Finalement, un peu par miracle, j’arriva à destination de façon clandestine, après trois ans de vagabondage, alors âgé de vingt ans.

J’arrivais sale, mal en point, aussi maigre qu’un clou. À dire vrai, l’état dans lequel j’avais réussi à me mettre pour arriver à Nacchdem me faisais me dégoûter. Bien entendu, je ne suis pas resté clandestin bien longtemps. À peine arrivé, on m’avait pris en train de dérober de la nourriture. J’ai passé un sévère interrogatoire mais je n’ai rien caché. J’ai expliqué toute ma situation, ce que j’avais vécu, comment j’étais devenu vampire, Franz, ses délires, où il se terrait…

J’avais juste passé sous silence que je n’étais pas en faveur de la cohabitation entre les races, au contraire. J’avais dit que je n’étais pas d’accord avec les idées de Franz, que je le prenais pour un fou, ce qu’il était d’ailleurs. Et, apprenant qu’il était recherché, je n’avais aucun remord à le jeter en pâture aux lions. Car après tout, ça m’a permis d’avoir une place parmi ces mêmes lions.

J’ai obtenu une identité officielle, prenant le nom de Delitzsch, comme Franz qui m’avait élevé. On me fournit un foyer, une petite piaule dans un trou à rats pour jeunes à problèmes. Je n’y étais pas bien, on ne va pas se mentir. Alors première chose que je fis, avant même de penser à fomenter une rébellion, c’était de me sortir de là, de me construire un petit confort.

Je trouvais un travail dans un café qui faisait aussi de la restauration. Si je n’avais pas de diplôme pouvant attesté de mes capacités, je n’ai pourtant pas eu de problème à les démontrer par l’assiette. J’intégrais une brigade de cuisine mais me retrouvais bientôt seul. Mes collègues n’auraient pas réussi à me supporter, mais je ne comprends pas, j’ai pourtant été adorable avec eux, leur faisant goûter mes nouvelles recettes et tout… Le patron essaya de me trouver d’autres coéquipiers mais ceux-ci partirent rapidement également. Finalement, il laissa tomber, après tout, je gère la cuisine très bien tout seul.

Avec ma première paie, je me suis pris un appartement, petit, mais au moins je suis tranquille. Au rez-de-chaussée, je ne suis dérangé que par les piailleurs qui passe sous mes fenêtres.

Je pensais, au départ, que trouver des camarades qui, comme moi, voulaient la suprématie de la race serait facile, mais pour le moment, depuis les six ans que je suis ici, je n’ai pas su en trouver un seul. Ni même n’ai-je réussit à garder de la compagnie. Mais je ne désespère pas, ma rébellion aboutira tôt ou tard. J’ai l’éternité pour ça. En attendant, je continuerais à faire de délicieux plats et gâteaux pour le plaisir de vos papilles. ♥

Derrière l'écran Faut savoir à qui on a affaire!

Pseudo Thyerus
Âge 24
Comment avez-vous découvert le forum? Le sain esprit
Fréquence de connexion Everyday
Code Ah, j'ai lu le règlement, je l'ai vu le code, mais j'ai la flemme de le retrouver...

CODAGE BY EVANS LAWRENCE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aamos Daemons

I'm the light, I'm the darkness
avatar


♦ Aventures : : 195
♦ Date d'arrivée : : 21/03/2016
♦ Age : : 20
♦ Localisation : : Dans le cimetière
♦ Emploi : : Etudiant TRES âgé.
♦ Race : : Vampire ♥

En amour...
♦ Amoureux :: Willy ♥
♦ Orientation :: Homosexuel
♦ Ambivalence :: Uke =3

MessageSujet: Re: Edel, pas Edelweiss, merci.   Jeu 21 Juil - 19:01

Coucou ♥

Contente de te voir sur le forum ♫

Et donc, bienvenue à toi ♥

J'ai donc lu ta fiche (vaut mieux pour l'admin xD) et je tiens à te dire que je te valide ^^ aucun problème pour moi, manque plus que la validation d'un second admin et tu pourras rejoindre tes copains pour rp ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marionnettiste

Celui qui tire les ficelles
avatar


♦ Aventures : : 357
♦ Date d'arrivée : : 19/03/2016
♦ Localisation : : Partout, je suis Dieu ~
♦ Emploi : : Vous manipuler ♥ Tisser les fils de votre destin ♫

En amour...
♦ Amoureux :: Mes chers membres ♫
♦ Orientation ::
♦ Ambivalence :: Mes marionnettes ♥

MessageSujet: Re: Edel, pas Edelweiss, merci.   Ven 22 Juil - 10:58


Félicitations ! Tu es Validé !

« Désolée pour l'attente mais voilà, tu es validé ! Félicitations ! Aller, manque plus que la paperasse ennuyeuse ! Courage ♥ »



Tu peux désormais :
♠ Aller signer le réglement
♠ Aller recenser ton avatar
♠ Aller recenser tes comptes
♠ Faire ta fiche de liens
♠ Faire une demande de logement
♠ Faire une demande de territoire si vampire ou alpha loup-garou
♠ Et faire une demande de rp

Le staff de Par delà les ténèbres te souhaite un bon jeu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthedarkness.forumactif.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Edel, pas Edelweiss, merci.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edel, pas Edelweiss, merci.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merci saint-nicolas
» Juste...Merci.
» Pas de "merci" entre nous ! [PV Sekki]
» Tu es celle qui à crée cet être formidable ? Merci ...
» Je vous aime. Oui, je suis originale pour les titres, merci, merci.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Par delà les ténèbres :: Avant toute chose... :: Nos Créations :: Fiches Validées :: Rénégats Vampires-
Sauter vers: